Anecdote-Le médiéviste en herbe

Titre de l'anecdote: 
Le médiéviste en herbe
Salle R/S de la BnF, vers 2007 : un lecteur américain se présente à moi et m'explique qu'il recherche un manuscrit médiéval anglais qu'on lui a indiqué, dans lequel figure une illustration qui l'intéresse. Le manuscrit est bien présent à la BnF... mais à Richelieu et non pas à Tolbiac. Pour ne pas le laisser sans réponse, je vérifie dans Gallica, mais le manuscrit en question n'a pas encore été numérisé. Je lui indique que nous avons néanmoins la numérisation d'une édition XIXe. Mais cela ne l'intéresse pas car ce texte est en latin, et il veut le texte en anglais. Je cherche dans les catalogues internationaux et ne trouve aucune édition XIXe ou XXe en anglais, ce qui je lui indique. Là, il me répond qu'il ne veut pas une édition XIXe ou XXe, il veut "la version originale du XIIIe siècle en anglais". J'essaie de reprendre mon explication en essayant de lui indiquer la différence entre édition et traduction, mais il ne veut rien entendre. Il ne comprend tout simplement pas que, même si le manuscrit a été produit en Angleterre, il n'existe pas et il n'y a jamais eu de version d'époque en anglais ! Excédé, il me fait comprendre qu'il voit bien que je refuse de l'aider et que je cherche à lui cacher quelque chose. Je regrette vraiment de ne pas avoir noté la cote de ce mystérieux manuscrit, qui doit sans doute receler la recette de la pierre philosophale, l'emplacement de la fontaine de Jouvence, ou quelque chose de similaire.
Domaine: 
Publics et Services aux publics
Type: 
Amusant