Provenances - Introduction

Provenances - Introduction

 

Régulièrement, les bibliothécaires et archivistes se posent la question : « comment mutualiser nos données de provenance ? ». La problématique n’est pas nouvelle, et de beaux projets voient le jour dans le monde entier, notamment en France grâce à l'Equipex Biblissima.

Les échanges de 2012-2013 sur la liste de discussion BiblioPat ont été à l'origine d'une réflexion commune, menée par diverses bibliothèques de juillet 2013 à janvier 2015, réunies à l'initiative du Ministère de la Culture (cf. infra). L’enquête envoyée par ces bibliothèques sur la liste BiblioPat a en effet montré que ces préoccupations sont partagées ; il est possible de  consulter :

Nous avons donc spécialement conçu de la documentation, à partir de nombreuses ressources existantes, afin de réaliser ce qui pourrait être une première étape : harmoniser nos pratiques de description au niveau national.

Des tentatives similaires ont été conduites ou sont en cours à l'étranger, nous y faisons référence le cas échéant. En mars 2015, la section Rare books and special collections de l'IFLA a organisé avec le CERL et l'ERC Booktrade15th un séminaire consacré à la question de la fédération des données de provenance. Les présentations des intervenants sont disponibles sur le site du CERL. Vous pouvez lire également le billet des BVH.

Ces propositions sont évolutives, et sont appelées à tenir compte des avis ou des besoins que vous pourrez formuler. Nous sommes par ailleurs conscients que la part des exemples est légère, mais nous vous conseillons de vous référer aux bases spécialisées en ligne. Le site BiblioPat vous permet de collaborer à ce travail, soit en postant un commentaire, soit en utilisant le contact :

provenances@bibliopat.fr

 


La documentation proposée sur les pages suivantes a été conçue par : Lionel Chénedé (Bibliothèque du Ministère des Affaires étrangères), Béatrice Delestre (Bibliothèque de l’Institut de France), Monique Hulvey (Bibliothèque municipale de Lyon), Fabienne Le Bars (Réserve des livres rares, BnF), Nathalie Rollet-Bricklin (Bibliothèque Sainte-Geneviève), Jérôme Sirdey (alors au service CCFr – BnF) et Christophe Vellet (Bibliothèque Mazarine).

A partir des réflexions menées avec : Guillaume Champion (Pôle Patrimoine - SCD du CNAM), Pierre-Emmanuel Guilleray (Bibliothèque municipale de Besançon), Claire Haquet (Bibliothèque municipale de Nancy), Clément Pieyre (Bibliothèque de la Cour de cassation), Elisabeth Prost (Médiathèque de l’agglomération de Montpellier), Olivier Thomas (Bibliothèque de l'Institut de France), et Marie-Claire Waille (Bibliothèque municipale de Besançon).

Expérimentation avec SKOS/RDF réalisée grâce à Etienne Cavalié (responsable du département Système d'information documentaire, SCD Nice Sophia Antipolis).

Les bibliothèques ayant répondu à l’enquête sont par ailleurs de nouveau vivement remerciées, ainsi que les personnes rencontrées, ou actuellement consultées : Matthieu Bonicel (BnF-Biblissima), Annie Charon (Ecole nationale des chartes), Jean-Marie Feurtet (Calames, Abes), Maria Luisa Lopez-Vidriero Abello (Bibliothèque du Palais royal de Madrid), Florent Palluault (alors au Bureau du Patrimoine – SLL), et Anne-Marie Turcan (IRHT-Biblissima).

Merci aux bibliothèques qui ont hebergé nos réunions et prêté le matériel informatique nécessaire : la Bibliothèque Mazarine, mais aussi la Bibliothèque de l’Institut de France, la Bibliothèque de la Cour de cassation, et la Bibliothèque Sainte-Geneviève.

Tous nos remerciements également à nos directeurs qui ont permis ces rencontres de travail, à Florent Palluault et Pierre-Jean Riamond (Bureau du Patrimoine – SLL), Julie Ladant (DISTRD), sans oublier l’association BiblioPat et son webmestre, Florent Palluault, qui, grâce à ce site Internet, permet dès à présent une large diffusion, mais surtout de poursuivre le travail sur un mode collaboratif.

Juillet 2013 – Janvier 2015 (MAJ mai 2015)